Découvrez le nouveau Guide de Pratique Clinique

« La violence sexuelle envers les femmes majeures abordée en médecine générale »

L’équipe de la cellule Violences familiales et sexuelles a développé un nouveau Guide de Pratique Clinique (GPC) consacré à l’abord de la violence sexuelles envers les femmes en médecine générale.

En Belgique, 25,6% des femmes belges auraient été exposées à une/des violences sexuelles jugées graves selon une étude menée par SOS Viol et Amnesty International en 2014 auprès d’un échantillon de 2000 personnes. Sachant que de nombreuses femmes ne déclarent pas ces violences, ce chiffre reste en-dessous de la réalité.

Que peut faire le·la médecin généraliste pour prévenir ces violences, identifier un risque et dépister précocement les violences ? Ce GPC présente plusieurs recommandations validées :

  1. Disposer dans le cabinet médical de supports d’informations
  2. Assurer le secret médical
  3. Se former à la problématique des violences sexuelles
  4. Poser des questions pertinentes favorisant la révélation de violences sexuelles chez une patiente présentant une situation clinique potentiellement causée ou compliquée par une agression sexuelle
  5. Le dépistage systématique des violences sexuelles n’est pas recommandé.
  6. Un support de première ligne doit être offert à toute femme révélant une violence sexuelle, quel qu’en soit la forme, et quelqu’en soit l’auteur.Tout professionnel de santé doit pouvoir offrir ce soutien ou à défaut, référer la patiente vers un professionnel de santé capable de l’offrir immédiatement
  7. Réaliser une anamnèse complète, etc.

Consultez-le !